ARISTOTE L'Organe ARISTOTE Organe

ARISTOTE, CANAYE Philippe

L’Organe, c’est-à-dire l’Instrument du Discours, divisé en deux parties, sçavoir est, l’Analytique, pour discourir veritablement, et la Dialectique, pour discourir probablement. Le tout puisé de l’Organe d’Aristote, dedié au Roy Treschrestien, par M. Philippe Canaye, Sieur de Fresnes, Conseiller de sa Majesté en son Grand Conseil.

[Genève], Jean de Tournes, 1589
In-folio, veau brun du temps, dos à nerfs orné, titre doré en plein, double filet doré en encadrement sur les plats. Titre en rouge et noir avec marque et devise de l’imprimeur, (11) ff., 751 pp., (9) pp. Portrait d’Aristote en cul-de-lampe. Coiffe de queue élimée, mors habilement restaurés, dos réincrusté, gardes renouvelées. Titre remmargé. Mouillures angulaires et rousseurs éparses.

Traduction ou plutôt analyse de l’Organon d’Aristote par Philippe Canaye, jurisconsulte et diplomate né à Paris (1551-1610), qui abjura la religion réformée en 1601. Edition originale. L’imprimeur Jean de Tournes, deuxième du nom, protestant, dut quitter Lyon en 1585 et s’installer à Genève, continuant cependant d’arborer fièrement le titre d’Imprimeur du Roi.

6000 €